CRIF confirme sa place dans le top 100 d'IDC FinTech pour la neuvième année consécutive

Le classement annuel IDC FinTech, qui en est à sa 18e édition, regroupe les principaux fournisseurs internationaux de technologies financières sur la base du chiffre d’affaires réalisé par les institutions financières clientes ainsi que dans les domaines du matériel, des logiciels et des services. Ces entreprises constituent l’épine dorsale technologique du secteur des services financiers dans lequel, selon IDC Financial Insights, les dépenses informatiques mondiales dépasseront 590 milliards de dollars d’ici 2025.

«Malgré la pandémie, CRIF a poursuivi sa trajectoire de développement et confirmé ses plans de croissance et d’investissement à l’international, accélérant encore l’extension de sa gamme de solutions FinTech innovantes. À cet égard, les investissements considérables consentis au fil des années à la fois pour développer des solutions numériques de pointe et d’open banking pour diversifier les activités à l’échelle mondiale nous permettent de croître, même à un moment durement touché par l’urgence sanitaire et économique», a déclaré Carlo Gherardi, CEO de CRIF. «Le fait qu’IDC Financial Insights fasse figurer une fois de plus CRIF dans son prestigieux classement des principaux opérateurs mondiaux de FinTech pour la neuvième année consécutive nous remplit non seulement de fierté, mais conforte aussi notre engagement continu au service du secteur financier avec une approche fondée sur les données, une technologie de pointe et une forte propension à l’innovation.»

Le développement des affaires dans le domaine des solutions technologiques destinées aux institutions financières a fortement contribué à la croissance du chiffre d’affaires mondial de CRIF qui, même dans une année aussi difficile que 2020, a vu son chiffre d’affaires consolidé atteindre 567 millions d’euros contre 557 millions en 2019 et le BAIIA s’élever à 126 millions d’euros contre 108 millions l’année précédente.

Globalement, les investissements substantiels effectués sur le long terme pour diversifier les activités tant au niveau géographique, avec une présence directe qui s’étend aujourd’hui à une quarantaine de pays sur 4 continents, qu’au niveau du développement de services très innovants, capables d’améliorer l’expérience client et de parvenir à l’excellence opérationnelle, ont assuré à CRIF une résilience considérable, même en cette période placée sous le signe de l’urgence sanitaire et économique.

En cohérence avec son positionnement mondial, le projet industriel de CRIF pour la période triennale 2021-2023 comporte des investissements mondiaux s’élevant à 350 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 119 millions d’euros investis en 2020, déjà en hausse par rapport aux 90 millions d’euros investis l’année précédente. Il faut ajouter à cela la suite CRIF Digital, une solution innovante qui permet aux instituts de crédit ainsi qu’aux compagnies d’assurance, aux opérateurs de télécommunications, aux services publics et aux entreprises de s’emparer de toutes les opportunités qu’offre l’open banking via une plateforme technologique ouverte et collaborative, une couche de données et des analyses avancées.

«IDC a l’honneur de distinguer les fournisseurs de technologies qui composent la 18e édition du classement FinTech,» a conclu Marc DeCastro, directeur de recherche chez IDC Financial Insights. «Ce sont des entreprises qui ont démontré leur engagement envers les institutions financières, ce dont témoigne leur présence dans notre classement.»