Le premier registre de crédit du Tadjikistan devient opérationnel

​À l’occasion de la manifestation organisée le 12 juin à l’hôtel Hyatt Regency de Douchanbé, CRIF a présenté sa longue expérience dans le développement du projet de registre de crédit et a souligné les répercussions positives de ce système d’informations centralisé sur le marché du crédit local. CRIF est intervenu aux côtés de plusieurs invités de haut calibre, dont l’IFC Country Office au Tadjikistan, le Vice-Premier ministre de la République du Tadjikistan, le conseiller d’État en politique économique – le Bureau du Président de la République du Tadjikistan – le président de la Banque nationale du Tadjikistan, le World Bank Country Manager au Tadjikistan et le président de l’Association des banques du Tadjikistan.

L’événement célébrait l’introduction d’un nouveau service offert par le système de plateforme de registre de crédit développé par CRIF, qui regroupe maintenant des informations positives et négatives concernant les crédits des particuliers et des entreprises. L’accès à ce registre est réservé aux organismes de prêt tadjiks, dont les banques et les institutions de microfinance, qui peuvent consulter le système à tour de rôle et vérifier les historiques de crédit de leurs clients.

Un partage de plus en plus diffus des informations favorisera l’accès au crédit à davantage d’entreprises et d’emprunteurs, en améliorant le processus de montage de crédit et en réduisant les taux d’insolvabilité, tout en soutenant une prise de décision responsable et des pratiques de prêt moins discriminatoires.
Au vu du système économique et financier du Tadjikistan, le registre des crédits local aidera les banques à passer d’une approche plus traditionnelle, où le prêt est généralement octroyé sur nantissement, à un modèle plus moderne et automatisé basé sur les références de solvabilité. Ainsi, les prêteurs pourront offrir des services financiers à des coûts sensiblement réduits et élargir le montage de crédit à de plus vastes segments de l’économie.

«Le registre de crédit jouera un rôle fondamental dans la promotion d’une culture du crédit plus responsable au sein du système financier du pays et dans l’essor de nouvelles entreprises privées au Tadjikistan. D’après notre expérience dans de nombreux autres pays, l’évolution du secteur financier repose en grande partie sur des systèmes d’informations efficaces, qui rationalisent la gestion du risque de crédit et soutiennent ainsi les besoins financiers des entreprises et des clients» a déclaré Enrico Lodi, Directeur Général de registre de crédit Services chez CRIF.