CRIF analyse: Le taux de débiteurs s'élève en Suisse à 5.5%

Mauvais comportement de paiement
Le taux de débiteurs évalué sur la base des données CRIF pour tous les particuliers suisses s'élève à 5.5%. Si l'on considère chaque canton individuellement, on constate cependant des grandes différences. Les plus mauvais payeurs résident dans les cantons de Neuchâtel et de Genève avec un taux de 9% chacun, suivis de Bâle-Ville (7.4%) et du canton de Vaud (7.3%). Le comportement de paiement dans le sud de la Suisse n'est pas meilleur, puisqu'il atteint un taux de 6.7% pour le Tessin. Par contre, le canton d'Appenzell Rhodes-Intérieures peut se flatter d'avoir les meilleurs payeurs de Suisse, avec un taux de 1.2%. En Suisse centrale, les cantons d'Uri, Nidwald, Obwald et Zoug affichent aussi des faibles taux.
 
Les villes présentant un taux de débiteurs élevé
En région urbaine, on observe en général un taux de débiteurs plus élevé qu'en région rurale. La Chaux-de-Fonds affiche le taux le plus haut avec 11.6%, suivie de Bienne (10.3%) et de Neuchâtel (10.0%). En Suisse allemande, la ville de Bâle est en tête du classement avec un taux de 7.6%, suivie de Saint-Gall (6.8%) et de Lucerne (5.6%). Zurich, la plus grande ville de Suisse, présente un taux inférieur à la moyenne suisse, puisqu'il s'élève à 5.3%. Sur l'autre face de l'échelle, Uster, une ville de l'Oberland zurichois présente, avec 3.5%, le taux de débiteurs le plus faible de toutes les villes évaluées.
 
Grandes différences entre les villes et les régions rurales
Si l'on compare les taux de débiteurs des grandes villes avec ceux des cantons d'origine correspondants, on constate une différence frappante entre Bienne avec un taux de 10.3% et le canton de Berne avec un taux de 4.8%. Il en va de même pour le canton de Saint-Gall: la ville présente un taux de débiteurs de 6.8%, le canton n'affiche cependant que 4.8%.
 
Taux de débiteurs sur la base des données CRIF
Afin de pouvoir déterminer le taux de débiteurs sur la base de ses données, CRIF a évalué tous les particuliers présentant des réquisitions en continuation, des faillites et des actes de défaut de biens. Ces informations ont été recueillies par CRIF sur 500 entreprises sises sur tout le territoire suisse.